Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

Les enfants sont là

Pourquoi ce centre ?

L’objectif principal c’est de la prise en charge des enfants défavorisés de la localité de Mak.

Si le centre répond d’abord à un besoin culturel et d’ouverture (sport, petite salle de cinéma, salle bibliothèque)… Il répondra aussi à un besoin sanitaire (salle d’infirmerie avec un minimum qui servira aux habitants de la localité (doliprane, physiomer, pansement), accès à l’eau et à l’électricité. Il répondra enfin à un besoin économique à travers la mise en place, d’une boulangerie. Le pain sera fabriqué au centre Timoun yo la et vendu dans les communes voisines. Cette activité aura pour but de favoriser à long terme l’autonomie financière du centre.

 

Les différentes interventions à venir : 

  • Un cours de cuisine sera proposé aux jeunes et quelques techniques pour lancer une activité commerciale (on envisagera éventuellement un prêt) microcrédit.
  • Des jeunes charpentiers et maçons ont eu un peu de travail grâce à la construction du centre.

 

Rentrée 2021 :

  • Le centre qui a résisté au séisme du mois d'août accueille des enfants de 5 à 15 ans pour un temps d'écoute et d'accompagnement. Encadrés par des éducateurs bénévoles les enfants pratiquent des activités sportives et culturelles. Ils ont un repas chaud par jour.

        

Les travaux à  venir :

Approvisionner le centre en eau potable soit par la construction d’une citerne souterraine pouvant récupérer l’eau de la pluie (coût de la construction : 3500 euros environ) soit par la construction d’un forage, mais le coût sera largement plus élevé.

Approvisionner le centre en électricité : panneaux photovoltaïques, batteries, câbles électriques…. (coût estimé : 4000 euros).

Aménager le centre avec des meubles de fabrication locale (coût estimé : 1500 euros).

 

Grâce à votre don, les enfants ont accès à l'éducation, la santé, la culture et la formation professionnelle...

 

Le responsable du projet : Steevenson Montinard